Infos pratiques

Le Comité d’Ethique de la clinique Saint-Pierre est composé de 18 membres.

Ces derniers sont désignés par le Conseil d’Administration sur proposition du Conseil Médical pour les médecins et  sur proposition de la Direction du Département Infirmier pour les membres infirmiers.

Notre comité comprend :

  • 8 médecins spécialistes - Dr B. PIRENNE; Dr C. VAN OOST; Dr N. BILEM; Dr V. SCAVEE; Dr G. PICARD; Dr Ch. GEUS; Dr A. COVAS; Dr G. WIEERS.
  • 1 médecin généraliste (extérieur à l’hôpital) - Dr Ph. LEBECQ
  • 1 juriste -  Mr J-M HAUSMAN
  • 2 pharmaciennes - Mmes E. CHAVEE & J. BAADER
  • 3 infirmières - Mmes M. BOURGUIGNON; M. SWINNEN & Ch. RUYTINGS 
  • 1 assistante sociale - Mme I. POLOGIE
  • 1 psychologue - Mme C. ROCH
  • 1 docteur en philosophie - Mr J-M LONGNEAUX

 

Ces membres sont nommés pour une durée de 4 ans, éventuellement renouvelable.

Médecins du service

Paramédicaux du service

« Poser la question du sens, c’est poser la question de la finalité de notre travail et donc celle de la place du malade comme personne-sujet. Telle est la raison d’être du comité d’éthique hospitalier : être un lieu d’interrogation critique de nos pratiques. »

Objectif Et Mission

L’Arrêté Royal du 12 août 1994 établit juridiquement les règlements des Comités d’Ethique hospitaliers. Le Comité d’Ethique est l’instance indépendante qui est visée à l’article 70 de la loi sur les hôpitaux.

Il se voit attribuer par la loi une triple mission :

  • Une fonction d’accompagnement et de conseil concernant les aspects éthiques de la pratique des soins hospitaliers. Il s’agit de « gérer » l’aspect éthique de la pratique des soins hospitaliers ;
  • Une fonction d’assistance à la réflexion concernant les cas individuels en matière éthique (Cellule d’Aide à la Réflexion « CARE ») ;
  • Une fonction d’avis sur tout protocole d’expérimentation sur l’homme.

Le rôle du Comité d’éthique est nécessaire et obligatoire. Le comité veille au sérieux des pratiques d’expérimentation et s’assure des droits et de la sécurité des participants aux essais cliniques.

Pour ce faire, il examine les protocoles d’expérimentation dont l’institution envisage la réalisation,
il vérifie et s’assure que les informations soumises aux participants sont rédigées dans un langage compréhensible pour le patient lui permettant de donner son « consentement informé ».

Les demandes d’avis peuvent émaner de tout membre du personnel de l’hôpital, de tout médecin ou d’un groupement d’hôpitaux.

Les avis et conseils rendus par le Comité sont confidentiels et non contraignants pour le demandeur. Le Comité peut, par une décision motivée, ne pas donner suite à une demande.

 

Documents à télécharger :

Partager cette page :