Tabs

Accueil
L'historique

Installée depuis 1970 sur le site actuel, la Clinique Saint-Pierre n’a cessé de faire évoluer ses infrastructures afin de proposer une offre de services hospitaliers de qualité et conformes aux besoins de son bassin de soins. Toutefois, les prévisions font état d’une croissance démographique soutenue dans la zone d'activité de la Clinique Saint-Pierre et d’un vieillissement progressif de la population avec son lot de pathologies chroniques, d’affections de longue durée, de poly-pathologies tout en voyant la durée moyenne de séjour diminuer et le virage ambulatoire se renforcer. A cette évolution viennent s’ajouter d’autres facteurs externes tels que les réseaux hospitaliers, la réforme du financement, l’émergence de la « santé digitale » ou « E-Health », …

Malgré son évolution, l'infrastructure actuelle présente un déficit de surface estimé à 20.000 m² selon les normes de l’Arrêté du Gouvernement Wallon du 20 juillet 2017 en matière de m² subsidiables pour la programmation actuelle de 526 lits et places, et ce à l’exclusion de toute projection de croissance de l’activité. La surface actuelle est de 45.500 m² et la surface nécessaire pour l’avenir est d’environ 75.000 m², tenant compte des surfaces médicales de consultation. L’hôpital actuel n’offre donc plus une réponse adéquate aux normes d'exploitation en vigueur et génère un inconfort important pour les patients mais également des difficultés quotidiennes pour le personnel soignant.

De plus, inscrit dans un tissu urbain résidentiel dont le développement ceinture l’implantation, le site rencontre des difficultés en matière de gestion de la mobilité et empêche de se conformer à l'ensemble des normes en matière d'accessibilité d'une institution hospitalière.

A ces nombreux éléments s’ajoutent les données factuelles (« Evidence-Based Design ») qui démontrent l’influence de la qualité de l’environnement de construction sur la santé et le bien-être des patients. Il s’agit de rendre les hôpitaux prêts pour l’avenir en cherchant à rendre l’orientation intuitive, dans un environnement où la lumière naturelle est omniprésente, avec des principes d’organisation centrés sur le patient. L’architecture doit inviter à un comportement profondément humain, favoriser un fonctionnement interdisciplinaire, et proposer au patient un contact direct avec la nature, soutenant ainsi une prise en charge agréable et centrée sur le potentiel de chaque patient et non sur sa maladie. L’architecture doit aussi faciliter la transition entre l’hôpital et le domicile des patients.

Les nouvelles infrastructures hospitalières doivent également répondre à la transformation digitale qui convertit l’hôpital classique en organisation complexe, supportée par des technologies innovantes dans tous les domaines, qui redistribue les surfaces, réinvente les communications et modifie les fonctions de production. Ceci nécessite dès lors un haut degré de flexibilité dans le plan général, les bâtiments et les installations techniques et numériques.

Ce décalage entre la situation actuelle et les besoins d’un hôpital moderne qui répond à l’évolution socio-démographique a amené la Clinique Saint-Pierre à prévoir sa reconstruction sur un nouveau site.

Le nouveau site

Plusieurs sites ont été envisagés pour implanter le Nouvel Hôpital de la Clinique Saint-Pierre.

La sélection des sites potentiels s’est effectuée sur base de plusieurs critères dont notamment la nécessité d’avoir un terrain destiné à l'urbanisation et actuellement libre d'occupation, situé au sein du bi-pôle Wavre-Ottignies-LLN et présentant une superficie en réserve foncière supérieure à 10ha (d'un seul tenant). En outre, ce terrain devait présenter une accessibilité routière optimale (proximité effective d’axes de communication d’envergure) tenant compte du bassin de soins de la Clinique.

13 sites ont fait l’objet d’une analyse approfondie sous l’angle de ces divers critères, et c'est le site de Louvranges qui présentait les meilleurs atouts pour la reconstruction de la Clinique.

Positionné à l'angle Nord de l'échangeur de Louvranges (échangeur n°8 sur la E411), ce terrain de 14 Ha est situé sur la commune de Wavre, à proximité immédiate de Louvain-La-Neuve.

Sa situation permet une accessibilité optimale pouvant combiner les modes doux, les transports en commun et l'accessibilité routière à partir des grands axes comme l'E411, les N4, N5 et N238.

Par ailleurs, ce terrain présente un contexte paysager propice à la construction d'un « hôpital dans la nature ». La vision d’un hôpital « dans la verdure », qui assure le bien-être et accélère la guérison des patients, est un des fils conducteurs du projet du Nouvel Hôpital.

La Clinique Saint-Pierre est devenue propriétaire de ce terrain en juillet 2019.

L'Hôpital du 21è siècle

« Il ne suffit pas de bien construire le projet, il s’agit avant tout de construire le bon projet ».

Définir la vision de notre Institution pour la nouvelle Clinique Saint-Pierre est une étape primordiale.

Le projet médical en est la pierre fondatrice : un hôpital centré sur le patient, lui offrant une prise en charge performante et des soins de qualité ; une médecine accessible à tous, participative et préventive ; une médecine intégrée dans un réseau de soins et en lien avec les acteurs externes de la santé (généralistes, MRS, HAD, …)

Nos ambitions sur des thèmes cruciaux définissent les fondements de l’hôpital du 21e siècle et façonnent notre nouvelle Clinique : 
- le « SMART HOSPITAL » ou « HOPITAL CONNECTE » : dossier patient informatisé, télémédecine, robotisation, intelligence artificielle, cybersécurité, véhicules autonomes, installations techniques connectées ;
- le « HEALING HOSPITAL » ou « HOPITAL QUI GUERIT » : humanisation des espaces, accueil chaleureux, interaction entre le patient et son environnement pour créer bien-être et confort, hôpital dans la nature ;
- le « GREEN HOSPITAL » ou « HOPITAL VERT » : performance énergétique, construction durable et économie circulaire, chantier « vert » ;
- le « MAGNET HOSPITAL » ou « HOPITAL MAGNETIQUE» : un hôpital qui attire du personnel soignant de qualité et qui le fidélise grâce à des conditions de travail optimales, une culture collaborative, des pratiques professionnelles exemplaires ;
- le « FLEXIBLE HOSPITAL » ou « HOPITAL FLEXIBLE » : adaptable, flexible, présentant des espaces de réserve et des possibilités d’extension, …
- le « EASY ACCESSIBLE HOSPITAL » ou « HOPITAL ACCESSIBLE » : tourné vers la mobilité douce, facilement accessible en transports en commun, connecté aux grands axes routiers, proposant une offre adaptée en parkings, …

La phase de réflexion stratégique et de programmation générale hospitalière est donc cruciale dans la définition de la vision et des ambitions de la Clinique.

Au cours de la vie du projet, il conviendra de confronter régulièrement le projet à cette vision originelle, afin d’en vérifier la cohérence, la pertinence et la concrétisation effective.  

 

Les grandes étapes

En juillet 2018, la Clinique Saint-Pierre a introduit - comme de nombreux hôpitaux wallons - son dossier de reconstruction dans le cadre du Plan de Construction des Infrastructures Hospitalières de la Région Wallonne.

C’est en avril 2019 que le Gouvernement Wallon a validé notre dossier et confirmé la subsidiation de notre projet à hauteur de 140.800.000 €, en vertu des règles applicables pour le calcul des frais d’hébergement.

En juillet 2019, la Clinique signe les actes d’achat du terrain de Louvranges (terrain de 14 Ha situé à Wavre, en partie Nord de la ZACC « Bouleaux-Louvranges »).

En parallèle, dès septembre 2017, la Clinique Saint-Pierre œuvre à trouver l’auteur de projet qualifié qui pourra l’accompagner dans la conception et l’exécution de son hôpital du 21e siècle, par le lancement d’un appel à candidatures pour la mission de maîtrise d’œuvre. Au terme de plusieurs phases successives, la procédure de sélection se termine en février 2020 avec la désignation de la Société Momentanée ASSAR – GREISCH – INGENIUM pour cette mission de grande envergure.

Le projet démarre officiellement le 2 mars 2020, avec l’ambition d’emménager dans la nouvelle Clinique Saint-Pierre en 2028.

Démarrée à partir d’une page blanche, la première phase est celle de la réflexion stratégique et de la programmation hospitalière, phase cruciale pour concevoir un projet cohérent avec la vision institutionnelle de l’hôpital du 21e siècle.

Le planning général du projet prévoit dans les grandes lignes 4 ans d’études et 4 ans de travaux, avec le démarrage de travaux préparatoires sur le site en 2023.

Une ligne du temps permet de visualiser les grandes étapes déjà réalisées dans ce projet d’envergure.  

La reconversion

Le projet de reconstruction sur un nouveau site s’accompagne d’un second projet d’ampleur pour retravailler les fonctions du site actuel dans le respect du patrimoine existant afin d’éviter les trop fréquentes démolitions brutales. Le patrimoine existant présente en effet des réponses possibles aux enjeux citoyens de demain.

Ainsi, s’il est déjà acquis qu’une partie du site conservera les fonctions d’une polyclinique moderne, c’est en partenariat avec les autorités locales et régionales qu’une transformation du site sera proposée, avec une approche d’économie circulaire et de transformation durable.

Partager cette page :